Voici les 4 résultats

Paul Cuvelier (1923-1978), dessinateur des bandes dessinées de Corentin, a, pendant de longues années, fait les cents pas dans sa cage : la presse pour enfants. Le Journal de Tintin et Line ne lui permettent pas de garder ses figures à nu. En 1950, les Beaux-Arts ne lui sont pas plus accueillants et les revues pour adultes ont sacrifié le dessin à la photographie. Au début des années 60, le corps renaît, la bande « libre » fait son apparition. Cuvelier s’y essaie avec « Epoxy », scénarisé par Jean Van Hamme. À sa sortie en mai 1968, si l’œuvre est perçue comme libératrice par le public, elle laisse un goût de bride à son créateur. La cage s’entre-ouvre en 1969 : Paul Cuvelier s’envole pour la foire internationale SEX 69 à Copenhague. Il en rapporte des diapositives érotiques et se met ensuite à en dessiner de son cru. Mais Bruxelles n’est pas Copenhague, et ses créations restent circonscrites à un cadre privé. Ces centaines de dessins miniatures, du petit croquis crayonné à la figure détaillée en couleurs, sont restées à l’ombre depuis son décès. (extrait du Programme NOVA du 14 octobre 2017)

Rupture de stock
424,00
Rupture de stock
424,00
Rupture de stock
424,00
Rupture de stock
424,00